31ème Année académique 2018-2019


Centre d'études sur la psychanalyse

de l'Université Libre de Bruxelles a.s.b.l.

6, avenue Paul Héger - C.P. 135 – 1050 Bruxelles


Centre d’Etudes sur la Psychanalyse de l’ULB CEPSYa

L'AUTRE ENTRE LE VISIBLE ET L'INVISIBLE – REGARDS PSYCHANALYTIQUES


Le rapport entre les récits fondateurs (collectifs et subjectifs), - que nous considérons dans la logique des travaux structuralistes comme des narrations autorisant une forme d’accès à l’invisible (plan du récit et des notions afférentes) -, et la psychè - que nous entendons également comme une autre voie d’accès à l’invisible (notamment par le truchement des rêves, des lapsi, des actes manqués, des représentations symboliques) -, est extrêmement complexe.  

Aussi, il n’est guère étonnant que, dès les origines de la psychanalyse, Freud en sa qualité de pionnier en matière d’exploration de l’inconscient, évoqua l’idée d’un appareil psychique (idée mécaniciste) avant d’adopter celle de topique (moi, ça, surmoi). La psychologie des profondeurs de Jung devait élargir le champ de la réflexion notamment en mobilisant l’idée d’archétype entraînant du même coup un autre type de complexité. Lacan, articulant sa réflexion clinique autour du langage, élargit le champ d’investigation en convoquant les idées de réel, symbolique et imaginaire.

Dans le sillage des travaux de Claude Lévi-Strauss et de Lambros Couloubaritsis, nous examinerons si ces diverses appréhensions de « l’être-au-monde » de la psychè peut être confrontées de façon fructueuse à la tension à la fois duelle et englobante qui caractérise les idées de visible et d’invisible. Notre colloque s’attachera à cette problématique privilégiant son étude selon une double axialité : chronologique (histoire de la psychanalyse) et synchronique (aspects cliniques illustrant les théories précitées).   


Baudouin DECHARNEUX
Maître de recherches du FRS-FNRS

Professeur ULB - Membre de l'Académie Royale de Belgique  

Université libre de Bruxelles




LISTE DES INTERVENANTS ET DES

THEMATIQUES ABORDEES



Thémélis DIAMANTIS - Psychanalyste, Docteur en psychologie, Privat-Docent Université de Lausanne.


« L’autre est un “je”: réflexions sur la dynamique intersubjective dans le cadre psychanalytique ».


ABSTRACT

Mon propos entend mettre en discussion deux thèses: celle, husserlienne, que l’intersubjectivité détermine toute possibilité de connaissance “objective” et celle, freudienne, que le moi n’est pas maitre dans sa propre maison.

En quoi l’hypothèse de l’inconscient, dédoublant les propriétés du psychisme de chacun des protagonistes de la cure, refonde-t-elle la réflexion des rapports du même et de l’autre ? Quel est d’ailleurs le statut de cet “autre”? Externe ou interne? Objectif ou subjectif? Et quelles sont les modalités de sa connaissance? Fidèle a ses convictions naturalistes et a ses visées objectivistes, Freud pensait qu’il faut opposer (voire séparer) pour connaître. Pourtant la spécificité du cadre de la cure dont il est l’instigateur contredit cette idée, rapprochant – vraisemblablement a son insu – Freud d’une position phénoménologique, révélant une perspective originale sur la question de l’autre, du même et de leur connaissance.



Willy SZAFRAN - Docteur en psychiatrie, Psychanalyste, Professeur a ULB et a la VUB, CEΨa.


« Freud et ses doubles ».


Il est intéressant d’analyser la personnalité de Freud au travers de son développement et de son contexte socio-culturel et scientifique.


La construction du « Moi » se fait par le transfert d’idéalisation notamment. Dans le cas de Freud, le transfert du miroir ou Freud s’identifie a des doubles est fort important il s’agit de poètes, d’écrivains, de philosophes ou de figures mythiques. C’est a cela que nous allons nous attacher plus particulièrement.



Dimitri KALOGEROPOULOS - Directeur de recherche honoraire au CNRS, professeur honoraire de l’ULB, Titulaire du Séminaire "épistémologie et criminologie" au CEΨa.


La posture privilégiée de la Criminologie dans l'approche de la complexité du phénomène du terrorisme.



Docteur Kaj NOSCHIS - Docteur en psychologie, analyste jungien a Lausanne.


« L'ombre en tant que menace collective ».


J'entends ici parler plus largement de l'autre en tant qu'ombre collective qui, dans une perspective jungienne, peut être vu comme une composante de l'inconscient collectif. Je proposerai bien sur des exemples et chercherai a ne pas être trop convenu.


Baudouin DECHARNEUX - Maitre de recherches du FRS-FNRS, Professeur ULB - Membre de l'Académie Royale de Belgique, Université libre de Bruxelles Faculté de Philosophie et Lettres Département de Philosophie, éthique et sciences des religions, Centre Interdisciplinaire d'Etudes des Religions et de la Laïcité (CIERL), Président du CEΨa.


« Narcisse ».



Lambros COULOUBARITSIS - Docteur en philosophie, Professeur à ULB.


« L'autre et la complexité ».



Fanny BAUER MOTTI - Psychologue, psychanalyste, Docteur en Psychologie clinique et Psychopathologie, Academic Visitor, Middle East Center, Oxford University.


« La psychanalyse à la rencontre de l'autre »



Jean-Paul BEINE - Psychiatre, psychanalyste, expert auprès des Tribunaux.



Jean-Pierre LEBRUN - Psychiatre, psychanalyste, écrivain. Directeur de la Collection Humus – Le désir de l'analyste en acte. Ancien Président de l'Association freudienne internationale.

M


« Nous sommes tous en danger d'oublier ce que nous devons à la langue – De quel Danger parlait Pasolini à la veille de sa mort, sinon de perdre l'altérité, d'oublier ce que nous devons  à la langue ».



Jean LECLERCQ - Professeur de philosophie, Université de Louvain-la-Neuve.


« Le visible et l'imprévisible. Réfléchir à l'œil nu ».



Christian HAUFFMANN - professeur de psychopathologie clinique a l'université de Paris 7 Denis Diderot. Psychanalyste.


« La gémellité – l'autre de l'autre ».





























Colloque international des 24 et 25 février 2017

13h30


ACCUEIL

14h00

Dimitri Kalogeropoulos

      

  « La posture privilégiée de la Criminologie dans l'approche de la complexité du phénomène du terrorisme ».

17h15

17h00  CAFÉ

18h45


Willy Szafran


« Freud et ses doubles »

20h15   VERRE

10h00


Jean Leclercq


«  Le visible et l'imprévisible. Réfléchir à l’œil nu »

11h30


Lombros Couloubaritsi


« L'autre et la complexité »

13h00    DÉJEUNER

14h30


 Baudouin Decharneux


«  Narcisse »

16h00


Themelis Diamantis


« L’autre est un “je”: réflexions sur la dynamique intersubjective dans le cadre psychanalytique ».

.

17h45


Fanny Bauer Motti


« La psychanalyse à la rencontre de l'autre »

17h30   POSE

PROGRAMME DU COLLOQUE


Vendredi 24 février 2017

15h30

Kaj Noschis

          

"L'ombre en tant que menace collective".

Jean-Pierre Lebrun

           

« Nous sommes tous en danger d'oublier ce que nous devons à la langue – De quel Danger parlait Pasolini à la veille de sa mort, sinon de perdre l'altérité, d'oublier ce que nous devons  la langue ».

Samedi 25 février 2017

19h15


Table ronde a propos de la gémellité  


« L'autre de l'autre »

20h30   Clôture  


Au CIERL : 17 av. F.Roosevelt - 1050 Ixelles

(Centre Interdisciplinaire d'Etudes des Religions et de la Laicité)